Manifeste pour le Développement Agile de la Démocratie (fr)

"Se consacrer à la plus parfaite de toutes les œuvres d’art, à l’édification d’une vraie liberté politique."
(Friedrich Schiller, 1759-1805; Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme)




D'abord légiférer ou d'abord vivre ensemble ?

"C'est bien de faire une bonne loi, mais une loi ne suffit pas, car elle ne vient pas dans ta maison pour discuter avec toi." 
(Demba, imam de Kerpala, Sénégal ; Des Racines et des Ailes - reportage du 13 octobre 1999)

Pourquoi ce Manifeste ?


La première mention publique des origines de cette initiative provient de ce texte publié sur Conscience-Sociale.org :  De l’utopie réaliste à l’anticipation politique.

Ce Manifeste est important pour changer la façon dont les politiques publiques sont déterminées. Il se veut une concrétisation de l’effort indispensable de plus grande démocratisation de notre vie politique nationale et européenne, et de réapprentissage de l’engagement politique du citoyen, sans lesquels toute proposition d’amélioration de la société bénéficiant au plus grand nombre sera rapidement remise en question.

Cette démocratisation et cet apprentissage politique devrait commencer, non pas par une proposition de constitution d’une société révée comme idéale par quelques-uns, mais dans le prolongement des valeurs expliquées dans les articles ci-dessus, par un Manifeste pour un Développement Agile de la Démocratie qui serait constitué à l’image du Manifeste pour le développement Agile de logiciels :
  • 1 texte sous licence libre permettant des traductions, 1 pétition en ligne
  • 4 valeurs fondamentales, et 12 principes courts et immédiatement compréhensibles, qui explique les devoirs et l’éthique d’un représentant politique en commençant par la transparence, ainsi que les principes de la démarche d’élaboration des nouvelles politiques de manière profondément ouverte et collaborative, notamment en privilégiant la prise en compte du long terme et des futures générations.
En cette année d'élections majeures à travers toute l'Europe, ce Manifeste, après avoir reçu la signature d'un million de citoyens à travers l'Europe, inciterait immédiatement tous les leaders politiques à se positionner publiquement sur le Manifeste pour suivre ses recommendations ou le refuser. Il rentrerait donc de facto en usage, signifiant le succès politique du premier pas d'une démocratique réelle.

L'année électorale qui vient offre une occasion unique aux citoyens de l'Europe d'inciter efficacement les leaders politiques à prendre les bonnes décisions, en cohérence avec leurs aspirations à une meilleure société et surtout pour pouvoir résister collectivement aux dangers majeurs qui nous assaillent.

Au delà de l'intérêt pour l'Europe, ce Manifeste peut bien évidemment être traduit et diffusé par les citoyens dans tous les pays.

Pour plus de détails sur l'adaptation des pratiques Agiles à un processus démocratique, voir ici. Pour la mise en application réelle de ces principes dans une communauté de citoyens, voir ici.



Manifeste pour le Développement Agile de la Démocratie


v20111210


"Nous découvrons constamment comment améliorer ou développer la démocratie par la pratique citoyenne et en aidant les autres dans cette pratique.

Cet engagement citoyen nous a amené à apprécier ces valeurs :
  • Les individus et leurs débats davantage que les  representations électorales traditionnelles et les institutions.
  • L'exercice de la citoyenneté et une démocratie réelle davantage que des lois et règlements exhaustifs.
  • La collaboration avec les citoyens davantage que la négociation d'un mandat electoral sur la base des promesses d'un programme politique.
  • L’adaptation et l'anticipation politique davantage que le suivi d’un programme politique.

Autrement dit, bien qu'il y ait de la valeur dans les secondes propositions de chaque phrase, nous apprécions davantage les premieres."




Principes fondateurs du Manifeste pour le Développement Agile de la Démocratie


Nous suivons ces principes:

1-Notre plus haute priorité est de satisfaire l'implication citoyenne en définissant rapidement et régulièrement des politiques à grande valeur ajoutée pour la démocratie.

2-Accueillir positivement les modifications de contexte et de besoins, même survenant tardivement. Les processus politiques Agiles tirent parti du changement pour valoriser davantage le citoyen.

3-Définir les évolutions d'une démocratie réelle avec une fréquence de quelques semaines à quelques mois et une préférence pour les intervalles les plus courts.

4-Les mandataires élus ou les technocrates et les citoyens doivent travailler ensemble chaque jour, notamment par la participation de la société civile.

5-Réaliser les initiatives sur la base de personnes motivées. Leur fournir l’environnement et le soutien dont ils ont besoin et faites-leur confiance pour atteindre les objectifs fixés.

6-La méthode la plus efficace pour transmettre de l’information à un groupe de travail et à l’intérieur de celui-ci est le dialogue en face à face. Pour des raisons de simplicité de la mise en oeuvre de cette diffusion, l'usage d'internet est recommandé.

7-Les progrès constatés en matière de démocratie sont la principale mesure de l’avancement dans l'application de ce manifeste.

8-Les processus politiques Agiles promeuvent un rythme de production soutenable. Ensemble, les mandataires élus, les technocrates et la société civile devraient être capables de maintenir indéfiniment un rythme constant.

9-Une attention constante à l'excellence en matière d'anticipation politique, de transparence et de bonne conception des mises en oeuvre renforce la politique Agile.

10-La simplicité, c’est-à-dire l’art de maximiser la quantité de travail qui n'est plus à faire, est essentielle.

11-Les meilleures solutions, orientations et politiques émergent d'équipes auto-organisées.

12-À intervalles réguliers, le groupe de travail réfléchit aux moyens de devenir plus efficace, puis règle et ajuste son comportement en conséquence.
Copyright 2011 Bruno Paul, sous licence Creative Commons BY-SA 3.0

6 commentaires:

  1. Europe. La démocratie, c'est l'intérêt collectif : méditons sur ses origines à Athènes
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/949879-europe-la-democratie-c-est-l-interet-collectif-meditons-sur-ses-origines-a-athenes.html

    RépondreSupprimer
  2. Comment passer d’une Europe des spécialistes à une Europe des citoyens ?
    http://www.lacomeuropeenne.fr/2013/10/09/communication-europeenne-comment-passer-d-une-europe-des-specialistes-a-une-europe-des-citoyens/

    RépondreSupprimer
  3. The real problem of power, of concentration of power, is not its existence because we cannot wish it away.
    The problem of power is how to achieve its responsible use rather than its irresponsible and indulgent use — of how to get men of power to live for the public rather than off the public.


    R.F. Kennedy; The Pursuit of Justice, 1964

    RépondreSupprimer
  4. Le leader est en situation de dette par rapport à la société en tant justement qu'il en est le leader.
    [...]
    Prisonnier de son désir de prestige, le chef sauvage accepte de se soumettre au pouvoir de la société en réglant la dette qu'institue tout exercice du pouvoir. En piégeant le chef dans son désir, la tribu s'assure contre le risque mortel de voir le pouvoir politique se séparer d'elle pour se retourner contre elle : la société primitive est *la société contre l'État* .
    [...]
    C'est dire que comme catégorie politique, elle offre le critère sûr pour évaluer l'être des sociétés. La nature de la société change avec le sens de la dette.
    [...]
    La conception de l'Histoire comme continuum de formations sociales s'enchaînant mécaniquement les unes à partir des autres s'interdit, dans sa cécité au fait massif de la rupture et du discontinu, d'articuler les vrais problèmes : pourquoi la société primitive cesse-t-elle, à tel moment, de coder le flux du pouvoir ? Pourquoi laisse-t-elle l'inégalité et la division ancrer dans le corps social la mort qu'elle conjurait jusque-là ? Pourquoi les Sauvages réalisent-ils le désir de pouvoir du chef ? Où prend naissance l'acceptation de la servitude ?

    http://medomai.over-blog.com/2014/05/la-dette-par-pierre-clastres.html

    La réponse s'appelle #sabbataïsme.

    RépondreSupprimer
  5. Maurice Joly:
    Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, 1864
    http://fr.wikisource.org/wiki/Dialogue_aux_enfers_entre_Machiavel_et_Montesquieu/Texte_entier

    Troisième dialogue:
    "Dans tous les temps, sous le règne de la liberté comme sous celui de la tyrannie, on n’a pu gouverner que par des lois. C’est donc sur la manière dont les lois sont faites, que sont fondées toutes les garanties des citoyens."

    RépondreSupprimer
  6. I know this if off topic but I'm looking into starting my own blog and was curious what all is needed to get setup? I'm assuming having a blog like yours would cost a pretty penny? I'm not very internet savvy so I'm not 100% certain. Any recommendations or advice would be greatly appreciated. Cheers capitalone.com login

    RépondreSupprimer